Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 06:55

 IMG00043-20111016-1617

 

UNE PAGE DE MEDITATION

 

"UN SOIR TRANQUILLE"

 

Je rêve d'un soir tranquille

Où l'air frais comme une brindille

Effleure d'un doux frisson

La peau de nos émotions

 

Le vent docile 

Doucement se faufile

Frôle de son souffle 

Puis dans le ciel s'essouffle

 

Je rêve d'un soir silencieux

Où la lumière faiblit peu à peu

Evadant les pensées

 Vers un monde imagé


Les bruits étouffés 

Dans les ombres cendrées

 Consumment leurs résonnances

Dans l'âtre du silence

 

Je rêve d’un soir de trêve

Où le ciel brodé de rêves

S’abandonne au regard

   Qui envouté s’y égare.

 

      Capucine 14.10.2014

 

 

.

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans PAGE DE MEDITATION
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 11:17

 

 

 

 

 

LA MONTAGNE SOUS LA NEIGE

 

(Une rando en raquette sous la neige qui tombe, c'est du pur bonheur)

 

 

La blancheur m'envahit,
Mes pensées se déplient,

De mes pas juste le bruit,
Mon coeur extasié s'oublie,

Un désert d'arbres blanchis,
Mon ruisseau chéri endormi, 

Des empreintes par ici,
Un animal sans doute qui y vit,

Et marcher jusqu'à la nuit,
M'effrayer avec les bruits,

Mon sourire enfoui,
Dans mon coeur épanoui,

Par cette blancheur infinie,
Qui me parle de ce qui luit.

Ce qui est noir et gris,
N'a pas sa place ici,

Dans ce petit coin de paradis.

Capucine 23.12.2011

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans MONTAGNE
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 21:25

 

 

(Un sentier et un ruisseau à la montagne, sous la neige...superbe !)

UN PETIT RUISSEAU SOUS LA NEIGE


Je n'aspire pas à m'isoler en allant m'asseoir,
Comme Lamartine, sous un vieux chêne,
Simplement, j'aime si souvent m'aventurer,
Sur ce sentier de montagne qui m'est si cher,
Et qui, au petit ruisseau rebelle, me mène.

En hiver, il peine à ruisseler pour survivre,
Dissimulé et incarcéré sous la neige,
Je l'entends grelotter et gémir doucement,
Affaibli par tant d'hostilité, avide de liberté,
Mais meurtri, anéanti par le froid verglacé,

J'entrevois par endroits ses entrailles gelées,
Juste un petit filet d'eau pas encore pétrifié,
Qui bouge et se fraie un passage grimacé,
Au milieu de son lit glacialement mortifié,
De plaies béantes dans la pierre crevassée,

Je viendrai le retrouver, le redécouvrir cet été,
Quand il pétille de vivacité, ruisselle avec fougue,
Et que j'ai le coeur à secrètement lui confier,
Mes rêves enflammés, parfois endiablés,
Mes incompréhensions, mes déceptions écorchées,

Je frissonne aussi le coeur et le corps transpercés,
Par le froid qui lacère, qui cingle sauvagement,
Dans un brouillard vaporeux à couper au couteau,
Par la neige immaculée empressée de se déverser,
Pour masquer sur ce sentier mes traces de pas étrangers,

La Nature me fait du bien, m'inonde d'apaisement,
De sérénité, de consolation, de simplicité ultime,
Sans ego, sans stratège et sans rancoeur aucune,
Loin de la complexité de nous autres, les Humains,
Que nous aimons semer au gré du temps sur nos chemins,

...pour masquer la simplicité dont nous rêvons en vain.

Capucine 10.03.2010

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans MONTAGNE
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 12:54

 

 

 

 

 

(Une POESIE sur le SILENCE, offert par la Nature ; le silence qui invite à rêver, à penser, à profiter de l'instant...à la tombée de la nuit dans le désert)

 

 

 

SILENCE DANS LES DUNES

 

Des hordes de dunes ondulées,

Qui s’étirent gracieusement, 

Tannées par le regard du soleil,

Sculptées par le souffle du vent,

 

Obstinément, hostilement,

Sans bruit, elles avancent ,

Se languissent de tout recouvrir

D’étouffer tout espoir de survivre,

 

Dès que la pénombre s’infiltre,

L’euphorie fiévreuse du soleil

Décline, s’anéantit

Et le sable se glace brusquement.

 

Puis, la lune se reflète sur le sable

Et les dunes noyées dans l’obscurité,

Se déshabillent de leurs contrastes,

Et s’endorment nues sous les étoiles.

 

Alors s’étendre sur les dunes

Se sentir engloutie par le sable,

Se laisser bercer par le vent,

Envoûtée par la magie du silence,

 

Et goûter la douceur du sable,

Qui glisse comme l’eau,

Qui fuit et qui fond, 

Sans laisser de trace.

Capucine 11.08.2010

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans DESERT
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 07:16

(Une POESIE REVEUSE, REVEUSE d'évasion pour un moment de solitude sur un rocher au bord de la mer, un instant pour se ressourcer et repartir du bon pied...)


DANS LA HOULE DE LA FOULE

 

 

Mon cœur, d’enthousiasme, a souri ce matin,

A l’idée de s’évader sur des chemins lointains,

Loin, bien loin de toute cette horde de citadins,

Qui se pressent chaque matin comme des pantins,

Pour attraper leur train, perdus dans leur quotidien.

 

Portée par cette foule agitée et sans doute attristée,

Où personne n’a la moindre identité,

J’ai parfois envie à contresens de m’échapper,

Avec tous mes rêves dans ma main idéalisés,

Au fond de mon cœur intimement hébergés.

 

Et aller m’enivrer du souffle de l’océan,

Me recueillir sur un rocher pensivement,

Percevoir la mélodie du silence murmurant,

Et noyer mon regard dans ces flots écumants,

Aveuglée par des larmes épanouies discrètement.

 

Puis me replonger dans la houle de la foule,

Tendre à nouveau la main à mon quotidien,

Avec tant d’images majestueuses dans les yeux,

Et le cœur débordant et amoureux d’un ailleurs,

Où j’ai pu me réfugier, un instant, en souriant,

 

Pour ce sourire, le garder tout le temps…

Capucine 09.06.2010

 

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans SOLITUDE
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 16:56

(Une POESIE sur la MONTAGNE et ses PAYSAGES que j'adore...

Je ne me lasserai jamais d'admirer des paysages de montages, récompense de plusieurs heures de marche car cette montagne, je l'aime pour tout ce qu'elle nous réflète de simplicité et de beauté)

 

P1000946

 

      POESIE SUR LA MONTAGNE (TOUT LA-HAUT...)

 

Dès que la nuit drape la montagne

De son voile de pénombre feutrée,

Et que l’obscurité recouvre d’ébène

Cette toile vivante, comme un peintre dépité,

 

J’aime à imaginer ce vieux berger,

Aux cheveux blancs et à la barbe traînante,

A la face brunie, fissurée et asséchée,

Par les marques indélébiles du vent et du temps,

 

Ce vieux berger au regard profond, bleu, perçant,

Seul avec sa solitude qu’il aime tant,

Pensif, adossé contre sa cahute de pierre,

A regarder au loin ce spectacle touchant,

 

Ce miroir qui lui reflète la plénitude de sa montagne,

La sérénité, l’authenticité de cette vie

Teintée de l’essentiel, dépouillée du superflu

Avec la complicité de ses bêtes innocentes,

 

Ces bêtes qui ne le quittent pas, toujours à deux pas,

Mais que lui, un jour, quittera pour vivre en bas,

Toujours à regarder en haut, là où son cœur bat

Car là-haut n’est plus pour lui, qui est devenu trop las.

 

Dans ses yeux perçants, des larmes, il retiendra,

Et dans son cœur une profonde nostalgie jaillira,

Toute la mémoire de sa vie qui s’est écoulée là,

Dans ces patûres embaumées qu'il n'oubliera pas.

 

Mais, un jour viendra, et mon cœur le déplore,

Où ce tableau du vieux berger, un peu philosophe,

Sera signé d'un autre temps

 

Accroché au mur du passé

 

...comme la neige éternelle sur les glaciers.

Capucine 28.07.2010

 

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans MONTAGNE
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 21:07

 

 

 

 

 

 

(La poésie, c'est un petit coin de ciel qu'on a dans le coeur et dans lequel se reflètent nos émotions)

 

 

DANS LE CIEL DE LA POESIE

 

Mon coeur vagabonde,
A l'horizon elles abondent,
Ces émotions qui inondent
Nos imaginations fécondes.

Un nuage de gribouillis,
Quelques mots manuscrits,
Une pensée en fouillis,
Qui s'impose sans bruit,

Des émotions qu'on écrit,
Ces pages qu'on noircit,
Tous ces ressentis à l'infini,
Pléthore d'envies ensevelies.

Puiser dans la pâle noirceur,
Les ombres luisantes de la nuit,
Puiser dans les divines couleurs,
Les lueurs sublimes de la poésie.

Et ces poèmes qu'on dédie,
Pour tatouer les coeurs amis,
A l'encre sincèrement attendrie,
Pour exorciser à jamais l'oubli.

Plume d'un soir meurtrie,
Vacille comme le feu de la bougie,
Plume d'un jour épanouie,
Brille comme l'étoile du paradis.

 

Capucine 09.04.2012

 

L7321C5-1

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans PASSION POUR LA POESIE
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 21:24

 

 

(Réver un instant pour laisserlibre cours à son imagination...)

 

UN REVE AU BORD DU RUISSEAU

 

 

Au bord du ruisseau,
La main glissée dans l'eau,
Pour dessiner quelques mots,
De jolis ronds dans l'eau.

A l'encre de cette eau,
Sur la toile d'un tableau,
J'ai peint un bel oiseau,
Avec une poésie au dos.

Donner vie à son plumage,
En lui soufflant un message,
Lui confier un voyage,
Un baiser pour un visage,

Le libérer de cette cage,
De ce tableau, de cette image,
Pour le coeur en otage,
Lui faire porter ce message :

Mes rêves fous, mes idéaux,
Mes envies de chants d'oiseaux,
De sable blanc et chaud,
De déserts arides et sans eau.

Mais la tempête a fait ravage,
L'oiseau égaré en voyage,
Le message envolé au passage,
L'oiseau redevenu sauvage,

Au bord du ruisseau,
La main sortie de l'eau,
Pour ce baiser, ces quelques mots,
J'ai goûté l'eau sacrée de ce
RUISSEAU.

Capucine 25.01.2012

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans REVES
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 22:15

 

 


REGARD AUTOMNAL

 

 

Arbres parés d'une crinière flamboyante,
Caressée de flammes de feu ardentes,
Qui crépitent de nuances rougissantes,
Et fardent la Nature de lumière exubérante,

Au clocher des saisons qui carillonnent
Résonnent les criantes notes d'automne,
Là où Les feuilles au vent frissonnent,
Et en mal de sève se déboutonnent,

Sous le joug de l'hiver pressant,
Comme la douce Belle au Bois Dormant,
La Nature s'ensommeille paisiblement,
Pour rêver du prochain Printemps charmant.

Aux abois dans une éblouissante révérence,
De tout son charme elle enivrera nos sens,
Dans cette farandole immense,

Où la Nature baissera peu à peu la cadence.

 

Capucine

22.11.2012

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans SAISONS
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 12:14

(Une POESIE SUR LES ETOILES car j'aime contempler le ciel tout simplement...)

 

LA POESIE DANS LA NUIT ETOILEE

 

 

Là où mes pas m'ont guidé tout là-haut,
Pour voir plus haut et toujours plus beau !
Le silence s'endort enlacé avec la nuit,
Et les étoiles nous dévoilent leurs rêves inouïs.

Une nuit enténébrée de nuages dénudée,
Sur une étoile diamantée, le regard posé,
Aimanté, étiré et de mille feux extasié,
Le coeur boutonné dans la toile étoilée,

Etoiles fuyantes, étoiles fardées,
Etoiles filantes, étoiles poudrées,
Eclairez de transparence nos nuits ombrées !
Envoutez nos rêves, bercez nos secrets !

Inondez nos coeurs entreouverts,
De votre grâce rayonnante à la nuit tombée,
Illuminez nos regards ô combien fascinés
Par vos lueurs comme des iris argentés,

Inspiration magnifiée pour le rêveur,
Face à cet éventail de petits soleils émiettés,
Si la terre tourne et se retourne ensommeillée
Glisser doucement dans les draps du ciel étoilé,

Rêver que le temps puisse un moment s'égarer,
Dans le labyrinthe de la galaxie infinie,
Pour nous suspendre au coeur des étoiles,
Et prolonger notre regard ébahi,

Hors du temps, là-haut, tout là-haut !
Là où mes pas m'ont guidé pour rêver tout haut,
Un soir, au coeur de la montagne silencieuse,
Là où le ciel respire de lumière gracieuse,

...jusqu'au bout de la nuit étoilée !

Capucine 02.03.2011

Repost 0
Published by CAPUCINE - dans ETOILES

Mon Blog

  • : LA POESIE DANS LE COEUR DE CAPUCINE
  • LA POESIE DANS LE COEUR DE CAPUCINE
  • : Pour voir plus loin et plus haut sur les sommets sublimes de la poésie. Les poèmes sont les confidences de nos émotions.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • CAPUCINE
  • J'adore la poésie car c'est l'expression du coeur, tout simplement.
  • J'adore la poésie car c'est l'expression du coeur, tout simplement.

PENSEES POETIQUES

  " La poésie se tisse dans les broderies qui ourlent nos pensées" Capucine

 

SITE DEPOSE

L7321B3-1.gif

COPYRIGHT

L7321D4-1L7321BA-1L7321D1-1L7321C2-1

L7321CA-1L7321C5-1L7321BC-1

 

L7321C3-1   L7321C9-1L7321C8-1