Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 22:43

(Une POESIE SUR LES ETOILES car j'aime contempler le ciel tout simplement...)

 

LA POESIE DANS LA NUIT ETOILEE

 

 

Là où mes pas m'ont guidé tout là-haut,
Pour voir plus haut et toujours plus beau !
Le silence s'endort enlacé avec la nuit,
Et les étoiles nous dévoilent leurs rêves inouïs.

Une nuit enténébrée de nuages dénudée,
Sur une étoile diamantée, le regard posé,
Aimanté, étiré et de mille feux extasié,
Le coeur boutonné dans la toile étoilée,

Etoiles fuyantes, étoiles fardées,
Etoiles filantes, étoiles poudrées,
Eclairez de transparence nos nuits ombrées !
Envoutez nos rêves, bercez nos secrets !

Inondez nos coeurs entreouverts,
De votre grâce rayonnante à la nuit tombée,
Illuminez nos regards ô combien fascinés
Par vos lueurs comme des iris argentés,

Inspiration magnifiée pour le rêveur,
Face à cet éventail de petits soleils émiettés,
Si la terre tourne et se retourne ensommeillée
Glisser doucement dans les draps du ciel étoilé,

Rêver que le temps puisse un moment s'égarer,
Dans le labyrinthe de la galaxie infinie,
Pour nous suspendre au coeur des étoiles,
Et prolonger notre regard ébahi,

Hors du temps, là-haut, tout là-haut !
Là où mes pas m'ont guidé pour rêver tout haut,
Un soir, au coeur de la montagne silencieuse,
Là où le ciel respire de lumière gracieuse,

...jusqu'au bout de la nuit étoilée !

Capucine 02.03.2011

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans ETOILES
commenter cet article
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 22:42

 

 

 

 

LA FOULE

 

 

Enjambées
De tissus bariolés,
Nuées
De cheveux nuancés,

Regards
Qui s'égarent,
Se séparent,
Se désemparent,

Fluettes silhouettes,
Allures muettes,
Démarches élancées,
Allures pressées,

Des rumeurs
Qui se meurent,
Des silences,
Qui distancent, 

La foule,
Cohue qui coule,

Si fusionnelle

Si impersonnelle.


Capucine

05.10.2012

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans PENSEES
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 21:27

 

 

L'HOMME D'AUJOURD'HUI PRESSE

 

 

L'Homme d'aujourd'hui pressé
Dans son quotidien effréné
Sait il encore enlacer le temps
Pour vivre simplement son présent
Sans l'enjamber tout le temps
En quête de vivre son futur présent
Oubliant d'apprécier l'instant.

 

Capucine

11 Janvier 2014

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans PENSEES
commenter cet article
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 21:49

 IMG00043-20111016-1617

 

UNE PAGE DE MEDITATION

 

"UN SOIR TRANQUILLE"

 

Je rêve d'un soir tranquille

Où l'air frais comme une brindille

Effleure d'un doux frisson

La peau de nos émotions

 

Le vent docile 

Doucement se faufile

Frôle de son souffle 

Puis dans le ciel s'essouffle

 

Je rêve d'un soir silencieux

Où la lumière faiblit peu à peu

Evadant les pensées

 Vers un monde imagé


Les bruits étouffés 

Dans les ombres cendrées

 Consumment leurs résonnances

Dans l'âtre du silence

 

Je rêve d’un soir de trêve

Où le ciel brodé de rêves

S’abandonne au regard

   Qui envouté s’y égare.

 

      Capucine 14.10.2014

 

 

.

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans PAGE DE MEDITATION
commenter cet article
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 22:31

 

 

 

(Réver un instant pour laisserlibre cours à son imagination...)


UN REVE AU BORD DU RUISSEAU

 

 

Au bord du ruisseau,
La main glissée dans l'eau,
Pour dessiner quelques mots,
De jolis ronds dans l'eau.

A l'encre de cette eau,
Sur la toile d'un tableau,
J'ai peint un bel oiseau,
Avec une poésie au dos.

Donner vie à son plumage,
En lui soufflant un message,
Lui confier un voyage,
Un baiser pour un visage,

Le libérer de cette cage,
De ce tableau, de cette image,
Pour le coeur en otage,
Lui faire porter ce message :

Mes rêves fous, mes idéaux,
Mes envies de chants d'oiseaux,
De sable blanc et chaud,
De déserts arides et sans eau.

Mais la tempête a fait ravage,
L'oiseau égaré en voyage,
Le message envolé au passage,
L'oiseau redevenu sauvage,

Au bord du ruisseau,
La main sortie de l'eau,
Pour ce baiser, ces quelques mots,
J'ai goûté l'eau sacrée de ce
RUISSEAU.

Capucine 25.01.2012

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans REVES
commenter cet article
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 21:27

 

 

 

 

POESIE EN SURSIS

 

 

En guenilles la poésie

De sa plume mendie

Quelques miettes de rimes

Pour sortir de l'abime

 

Du papier raturé

A l'encre asséchée

Sur des vers emmêlés

Qui voudraient s'échapper

 

De ses rimes attristées

Aux images dévoilées

Elle envoûte sans un doute

Entraînant vers une joute

 

Le papier blanc cassé

Soudainement habillé

Par des mots qui s'enlacent

Pour laisser une trace

 

Auréolée de lettres d'or

Endimanchée par des accords

La poésie qui nous sourit

Fait palpiter la vie

 

Rapiéçant ses guenilles

De vers et de rimes

Pour qu'à nouveau scintille

Son costume sublime

 

Tous ses mots lumineux

Brodés de fils radieux

Changeront les haillons

En robe de cendrillon

 

D'une pantoufle de verre

Vers l'embellie de vers

La poésie en sursis

Implore cette magie.

 

Capucine & Tony

29.09.2013

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans POESIE EN DUO
commenter cet article
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 07:23

 

 

 

 

UN HAMEAU PERDU

 

Maison de pierre
Prisonnière du lierre
Volets ficelés
Portes drapées

Murs de mousse étouffés
Toits sans fumée
Jardin en terrain vague
Le vague à l'âme

Vergers abandonnés
Pommiers en mal d'être taillés
Confiant leurs fruits
Aux colonies de fourmis

 
Perron ensommeillé
Plus une trace de soulier
Pour le réveiller
L'honorer de son utilité

Reclu dans les orties
Le puits de son eau tari
Son seau cabossé
Pendu à l'anneau du passé

Des murs rendant l'écho
Partageant les mêmes mots
Grillon vagabond
Fendant l'horizon

Hameau évanoui
Qui se meurt d'ennui
De cris d'école
D'enfants qui rigolent

Déserteurs de ce village
Où avez-vous posé vos bagages
De votre absence
Est né le silence

Où est partie l'âme
Des vieilles femmes
Guettant les passants
Pour occuper le temps

Petit à petit
Certains sont partis
Laissant leur vie ici
D'autres sont partis

Ailleurs qu'ici

Pour une autre vie.


Capucine

02.10.2013

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans NATURE
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 21:47

 

 

 

 

 

PRINTEMPS DE PAPILLON

 

 

Les ailes au vent il voltige

Perché sur le haut d’une tige

Courtisant la douce fleur

Sous le charme des couleurs

 

De pistils en corolle

Commence la farandole

Il s'enivre de nature

Dans cette belle aventure

 

Les couleurs moirées

De ce beau champ de blé

Sous les effets du vent

Il survole le temps

 

La superbe pensée

Aux couleurs violacées

Les couleurs imprégnées

Des blessures gravées


  De cette vie éphémère

Dont il n’a que faire

Humant l’air du temps

Pour dévorer l’instant

 

Papillon insouciant

Au survol ondoyant

Les ailes en éventail

D’une vie feu de paille

 

Il profite ardemment

De son seul printemps

De la belle courtisée

Restera un passé

 

Capucine & Tony

13.07.2013

 

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans POESIE EN DUO
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 19:21

(Le plaisir d'admirer le désert pour se laisser gagner par le rêve)

 

REVER SUR UNE DUNE DU DESERT

 

Sur une dune défroissée,
Gracieuse, juste un peu sculptée,
Au jour éclipsé, à la nuit tombée,
Les étoiles dans le ciel émiettées,
Le coeur désensablé pour rêver,

Une poignée de sable fin cuivré,
Au creux de ma main capturé,
Des vagues avec le doigt dessinées,
Des larmes pour des embruns perlés,
Le vent du souffle des lèvres simulé,

Pour la mer dans le désert imaginer,
Le sourire pour toute complicité,
L'envie juste de faire rêver,
Pour des poèmes réinventer,
Dans la magie d'un univers étoilé,

Le regard vers l'horizon orangé,
Et la main sur le sable repliée,
Le sentir doucement s'échapper,
Pour fondre sur la dune défroissée,

Et laisser la lumière s'y refléter.

Capucine 19.04.2012

 

L7321C5-1

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans REVES
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 21:20

 

 

 

(Le ciel étoilé est un univers qui nous dépasse et qui invite à rêver...)

 

 

 

LES YEUX DANS LES ETOILES

 

 

 

Le jour se tamise du voile de la nuit,

Une dentelle ajourée aux couleurs grisées,

Ombre palissante qui s'impose sans bruit,

Laissant s'évader le soleil du jour qui fuit.


Quand la nuit nous frôle de ses ombres ébènes,

Le regard prisonnier prêt à délier ses chaines,

S'enfuit dans la voute céleste brodée de diamants,

Où la liberté éternelle a coupé les fils du temps.


Et avant que la nuit se mue de l'obscurité,

Ensommeiller l'âme vagabonde qui erre,

En regagnant du regard la nuit ombrée,

Le coeur extasié de lumineux rêves éphémères.

 

Capucine

17.09.2012

Partager cet article

Published by CAPUCINE - dans REVES
commenter cet article

Mon Blog

  • : LA POESIE DANS LE COEUR DE CAPUCINE
  • LA POESIE DANS LE COEUR DE CAPUCINE
  • : Pour voir plus loin et plus haut sur les sommets sublimes de la poésie. Les poèmes sont les confidences de nos émotions.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • CAPUCINE
  • J'adore la poésie car c'est l'expression du coeur, tout simplement.
  • J'adore la poésie car c'est l'expression du coeur, tout simplement.

PENSEES POETIQUES

  " La poésie se tisse dans les broderies qui ourlent nos pensées" Capucine

 

SITE DEPOSE

L7321B3-1.gif

COPYRIGHT

L7321D4-1L7321BA-1L7321D1-1L7321C2-1

L7321CA-1L7321C5-1L7321BC-1

 

L7321C3-1   L7321C9-1L7321C8-1